Nous avons de nouveaux Diacres!

Ils étaient trois dans la matinée de ce samedi, 18 juin 2016 à être ordonnés par l’imposition des mains de Mgr Denis Amuzu-Dzakpah, Archevêque de Lomé : Jean Nestor AMEGNAGLO, Armel ATOHOUN et Lionel Emeric DOFONNOU. Diaconat2L’évènement était abrité par la paroisse Marie Mère du Rédempteur d’Adidogomé et a vu la participation de nombreux fidèles, amis et parents. Une foule importante de prêtres, religieuses et religieux était aussi là. L’animation solennelle de la chorale Aube Nouvelle soutenait la prière mais elle offrait aussi une ambiance de fête et de liesse.

Notons que les trois nouveaux diacres avaient émis précédemment leurs vœux perpétuels le samedi, 11 juin, juste une semaine avant leur diaconat.VP2 Ce fut dans la Chapelle du Centre d’Animation Missionnaire de Lomé Cacaveli. La cérémonie présidée par P. Jérôme Miante, Supérieur provincial, a vu la participation des confrères, des parents et des amis des profès perpétuels.


Nous rendons grâce à Dieu pour ces nouveaux fruits mûrs de l’arbre TGB et les confions à l’intercession de Saint Daniel Comboni.

Une réflexion sur « Nous avons de nouveaux Diacres! »

  1. Je suis heureux de visiter ce site qui demontre un vrai saut de qualité informatique, un effort soutenu pour faire mieux en tirant le meilleur de ce qui s’est fait auparavant et en ebmbrassant ce que le present nous offre de fantastique et de mieux.
    Je suis fier et content des nouveaux diacres qui viennent de franchir un pas supplementaire, par la gràce de Dieu, dans leur pelerinage spirituel en vue de leur ordination sacerdotale qui marquera la fin d’un processus parfois trop long humainement mais aussi le debut d’une vie de serviteurs desormais en full comme prètres dans la Vigne du Seigneur. Mes prières les accompagnent.
    J’ai jeté aussi un coup d’oeil sur les resultats du sondage pour l’election du nouveau provincial. Notre province vient de loin et les defis actuels, par rapport à l’etat present des choses , sont grands. Nous avons besoin d’une vraie rupture avec certaines pratiques qui nous ont freinés malgré la bonne volonté des uns et des autres. J’associe mes ardentes prières à celles de tous les confrères presents en province ou pas afin que la sagesse et la lumière de l’Esprit Saint guident ceux qui ont l’honneur et la lourde responsabilité de voter.
    Notre province est divisee et mal à l’aise d’une certaine manière. Prenons cet etat de choses comme quelque chose de malheureux imputable à nous tous d’une manière ou d’une autre. Comme ainé de tous les confrères autochtones du TGB, je me dois de signaler, en toute liberte des enfants de Dieu, ce climat malsain qui couve dans les coeurs; je me dois aussi nous appeler tous à saisir les nouvelles opportunités qui s’offrent à nous maintenant dans le choix d’un nouveau leadership, d’un nouveau provincial et son conseil formés de confrères experimentés, hommes de foi et de prière, sages et simples, riches d’experiences misionnaires concrètes, attentifs et disposés à ecouter tous, à servir et libres de toute ambtion carrieriste mème s’ils doivent exercer le pouvoir. Nous avons besoin de visionnaires realites surtout maintenant que le service d’autorité ou mieux de guide à la « tète » de la province passe inevitablement aux « autochtones ». Notre province du TGB aura mis du temps à arriver à cette etape par arrport à d’autres provinces …
    Nous remercions tous ceux qui ont eu à exercer ce service provincial jusqu’à cette nouvelle etape et qui avec une authentique joie et vraie liberte interieure, regarderont avec serenité et optimisme la nouvelle aurore qui pointe à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *