POINTS DE FORCE POUR L’EXERCICE DE L’AUTORITÉ DANS LE CADRE DES GESTES ET DE L’ENSEIGNEMENT DU PAPE FRANÇOIS

Inserrée dans une longue histoire...

POINTS DE FORCE POUR L’EXERCICE DE L’AUTORITÉ DANS LE CADRE DES GESTES ET DE L’ENSEIGNEMENT DU PAPE FRANÇOIS

Thème de la récollection dirigée par le Père David Glenday
Mt 20,17-28 et la Règle de Vie sur l’autorité et le service

POINTS DE FORCE POUR L’EXERCICE DE L’AUTORITÉ
DANS LE CADRE DES GESTES ET DE     L’ENSEIGNEMENT                    DU PAPE FRANÇOIS

“Sachez toujours exercer l’autorité en accompagnant,
en comprenant, en aidant, en aimant;
en embrassant tous et toutes,
spécialement les personnes qui se sentent seules, exclues, arides,
les périphéries existentielles du cœur humain.
Gardons le regard fixé sur la Croix:
c’est là que se situe toute autorité dans l’Eglise,
là où Celui qui est le Seigneur se fait serviteur
jusqu’au don total de lui-même”
(Pape François)

Les gestes et le magistère du pape François nous invitent à une “conversion” dans le cadre de notre service aux frères: une conversion de nos attitudes personnelles, de nos relations, des perspectives et du style de la mission.chapitre assemblée 2

Ils nous appellent à relever et à affronter les défis de l’histoire et les problèmes de l’humanité en assumant une attitude positive et bienveillante, en sachant voir dans le champ le bon grain qui pousse, bien qu’entouré d’ivraie, en participant de l’amour de Dieu pour le monde, en s’engageant à reconstruire la confiance, en mettant les personnes dans les conditions de pouvoir s’exprimer librement.

1. Conversion des attitudes personnelles

a) Un service centré sur l’essentiel

Pour nous, l’essentiel, c’est Jésus Christ, c’est le témoignage de l’Évangile selon notre charisme: par cette fidélité, nous soutenons nos frères cheminant vers le Seigneur.

Nous sommes appelés à vivre la suite de Jésus Christ comme une condition essentielle et indispensable pour effectuer notre mission, conscients que nous sommes “aux croisées des chemins”: tout ce que Dieu nous a donné à travers la foi, la vocation, le charisme, nous sommes appelés à le donner aux autres.

Notre engagement de vie consiste à nous identifier avec Jésus, qui a placé les personnes au centre, qui a eu recours à la miséricorde et à la tendresse, qui a partagé des paroles et des gestes d’humanité profonde et de pardon.

Nous pouvons suivre Jésus seulement si nous vivons une union profonde avec lui et contemplons les personnes, les réalités de la création avec son regard bienveillant et respectueux.

b) Un service dont l’autorité réside dans l’authenticité

Chacun de nous est appelé à garder sa liberté intérieure et à être lui-même, sans se figer dans des dynamiques liées au rôle.

Notre crédibilité dépend de la correspondance des paroles et des gestes avec la vérité de la vie.

Notre engagement consiste à nous libérer des signes mondains du pouvoir et de l’esprit de mondanité, témoignant d’un style de vie simple, humble et joyeux.

c) Un service qui s’exprime par une humanité profonde

Nous sommes invités à combattre avec détermination la culture du rebut qui peut pénétrer aussi dans notre vie, en reconnaissant et en défendant les droits fondamentaux de chaque personne ; nous sommes appelés à avoir le courage d’exprimer la tendresse, surtout à l’égard des plus vulnérables; à reconnaître nos péchés et nos limites; à ne pas prétendre avoir toujours une réponse à tout et pour tous, mais plutôt à chercher patiemment la vérité avec les frères.

2. Conversion des relations

a) Un service qui sait s’exprimer de façon simple et directe

Nous ressentons qu’il est important d’employer un langage actuel; d’écouter pour apprendre les mots que les autres peuvent comprendre; de soigner la communication et sa pédagogie, en cherchant et en trouvant des mots qui ont un sens, qui touchent le cœur des personnes parce qu’ils ont proches de leur vie.

b) Un service qui consiste à “cheminer avec les frères ”

Nous cheminons avec les frères, comme Jésus avec les disciples sur la route d’Emmaüs:

Devant eux, pour ouvrir la voie et indiquer le but, en scrutant avec espérance l’horizon;
Derrière eux, pour nous mettre au pas des plus faibles, soucieux que personne ne s’égare;
Parmi eux, capables de nous mélanger au groupe, car nous sommes nous aussi en chemin, avec nos lassitudes et nos joies, nos élans et nos péchés, tous engagés à être fidèles à notre vocation.

c) Un service qui cherche la volonté de Dieu avec les frères

Nous mettons en valeur le discernement et la collégialité pour faire croître la communion, en créant et en consolidant les structures nécessaires à la participation, conscients que le discernement est un processus qui requiert de la patience et du temps, l’écoute et le dialogue, la liberté intérieure, l’esprit de foi et le courage d’assumer les décisions chacun selon ses propres responsabilités.

3. Conversion des perspectives et du style de la mission

a) Un service “prophétique”

Par l’ensemble de nos attitudes et des nos choix, nous essayons de saisir et de faire saisir les signes qui invitent au changement, d’exprimer prophétie, vision de l’avenir, proximité des pauvres.

Nous sommes appelés à vivre et à témoigner de façon plus visible, par nos choix concrets, le signe de la fraternité qui nous unit les uns les autres, en dépassant les tentations du cléricalisme.

b) Un service qui a le courage de “sortir et de faire sortir”

Nous accueillons l’invitation à aller vers les périphéries géographiques et existentielles, dans un dynamisme vital de “sortie” sur les chemins ouverts de l’Évangile, dans un état permanent de mission, en nous libérant de toute forme de rigidité institutionnelle et d’auto-référentialité, “pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont” (EG 25).

c) Un service qui exprime et répand la culture de la rencontre

Nous sommes invités à promouvoir et à témoigner la “culture de la rencontre” comme style de vie et de mission, par des gestes de proximité, notamment envers les derniers, les faibles, les malades qui sont parmi nous la chair du Christ.

d) Un service joyeux, porteur d’espérance

Nous sommes appelés à raviver l’espérance de nos frères, à réchauffer les cœurs, en témoignant que nous avons le courage d’ouvrir de nouvelles voies, au-delà des sentiers battus, d’oser la nouveauté, avec foi et espérance, dans la fidélité créative au charisme et à l’audace des Fondateurs.

“Il n’y a pas de plus grande liberté que de se laisser guider par l’Esprit, en renonçant à vouloir calculer et contrôler tout, et de permettre à l’Esprit de nous éclairer, de nous guider, de nous orienter, et de nous conduire là où Il veut” (EG 280).

Les auteurs de la synthèse:
Mario Aldegani,csj – Emili Turú,fms

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire

fr French